Nouvelles recettes

Jimmy John's tire des germes du menu

Jimmy John's tire des germes du menu

Jimmy John's retire des pousses de trèfle de son menu après que des clients soient tombés malades avec E. coli lié à l'article, a écrit la chaîne de sandwich sur sa page Facebook mardi.

Au moins une autre chaîne de sandwichs a déclaré qu'elle supprimerait les germes - bien que les germes de luzerne et non la variété de trèfle supprimée par Jimmy John's - de son menu par souci de la santé de ses invités.

Les dirigeants de Jimmy John's, basé à Champaign, dans l'Illinois, qui exploite ou franchise plus de 1 200 restaurants, n'ont fait aucun commentaire officiel sur la question.

Un rapport publié plus tôt par le rapport des Centers for Disease Control and Prevention a indiqué que les enquêteurs pensent que les récentes maladies à E. coli sont associées à la consommation de pousses de trèfle dans certains de ses restaurants.

Cependant, des publications récentes sur le mur Facebook de Jimmy John indiquent que le fondateur et directeur général Jimmy John Liautaud a ordonné aux restaurants à l'échelle du système de supprimer les pousses de trèfle du menu en raison de problèmes de contrôle de qualité parmi ses fournisseurs. Ses publications sur Facebook répondaient souvent aux critiques des utilisateurs de Jimmy John.

«Beaucoup de gens creusent mes pousses, mais je ne servirai que le meilleur des meilleurs. Les germes étaient incohérents et l'incohérence n'égale pas le meilleur », a déclaré un article attribué à Jimmy John's.

Un précédent article de Jimmy John se plaignait des actions du gouvernement envers la chaîne.

Répondant à un utilisateur qui était contrarié par l'arrachage de pousses de trèfle, Liautaud a écrit : « JE SENS VOTRE DOULEUR ! Je sers des clients de 1 mm par jour et depuis 30 ans, je n'ai jamais connu ce type d'intimidation de la part du CDC. De toute façon, le gouvernement n'est plus là pour nous servir, nous sommes là pour les servir eux et ceux qui votent pour eux. En avant vers le haut ! Paix, Jimmy.

Indiquant à plusieurs reprises dans ses messages que "Je ne suis pas un lâcheur", a déclaré Liautaud en réponse à un fan que la chaîne testait des pousses de pois mange-tout dans un magasin Champaign, écrivant: "dans mon magasin Champaign en ce moment; Je te tiendrai au courant."

Le CDC a averti que les germes de différents types ont été associés à au moins 30 épidémies depuis 1996 – dont beaucoup sont dues à la contamination par E. coli et Salmonella – conduisant de nombreuses chaînes de restaurants, dont Carl's Jr., à les retirer de leurs menus.

À la suite de la publicité sur l'association entre la récente épidémie d'E. coli et les germes servis chez Jimmy John's, les responsables des 53 unités Erbert et Gerbert's Sandwich Shops ont déclaré vendredi qu'ils avaient ordonné aux restaurants de tout le système de supprimer les germes de luzerne du menu.

Ils ont déclaré que la décision de supprimer les germes était basée sur de récentes épidémies dans plusieurs États de graves problèmes de santé associés aux germes, et que cette décision était proactive, car la chaîne n'a rencontré aucun problème négatif avec son approvisionnement actuel en germes de luzerne.

"La décision de retirer les germes de notre menu à l'échelle du système est prise pour protéger la santé de nos invités", a déclaré Eric Wolfe, directeur général et président d'E&G Franchise Systems Inc. d'Eau Claire, Wis.

« Nous apprécions le bien-être de nos clients et avons estimé que la suppression de toutes les graines germées de notre menu et de notre gamme de sandwichs était le meilleur moyen d'éliminer le risque. »

Note de l'éditeur : une version antérieure de cette histoire faisait référence à tort au rappel de germes d'une variété autre que le trèfle. Jimmy John's a arraché ses pousses de trèfle comme indiqué dans l'histoire mise à jour.

Contactez Alan J. Liddle à [email protected]
Suivez-le sur Twitter : @AJ_NRN


Après quatre épidémies, Jimmy John retire définitivement les germes du menu

Après quatre « poussées » en quatre ans, Jimmy John’s supprime définitivement les graines germées de son menu. Bien que l'entreprise n'ait toujours pas fait de déclaration publique sur le multi-état E. coli épidémie qui a rendu malade une dizaine de personnes, Jimmy John Liautaud, le fondateur de l'entreprise, a déclaré aux franchiseurs dans un e-mail que l'entreprise n'offrirait plus de germes d'aucune sorte à son menu.

Les responsables de la santé de l'État et du gouvernement fédéral, qui enquêtent sur l'épidémie en collaboration, pensent que la source de la E. coli 026 épidémie est des pousses de trèfle. L'entreprise est passée de la luzerne aux pousses de trèfle l'année dernière après sa troisième poussée de germination, une épidémie de Salmonella en février 2011 qui a rendu malade 140 personnes dans 26 États.

Les germes sont une source courante de maladies d'origine alimentaire causant plus de 30 épidémies aux États-Unis au cours des 15 dernières années, selon le CDC. Les germes ont également été à l'origine de l'épidémie européenne de l'année dernière, qui a rendu malade plus de 4 000 personnes et tué plus de 50.

Pour l'épidémie actuelle, le nombre de cas par État est le suivant : Iowa (5), Missouri (3), Kansas (2), Arkansas (1) et Wisconsin (1), selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Les 12 victimes sont des femmes âgées de 9 à 49 ans, avec un âge médian de 25 ans. Pour ces victimes, l'apparition de la maladie va du 25 décembre 2011 au 15 janvier 2012, mais le CDC indique que les maladies survenues après le 27 janvier 2012 pourraient ne pas encore être signalées.


Après quatre épidémies, Jimmy John retire définitivement les germes du menu

Après quatre « poussées » en quatre ans, Jimmy John’s supprime définitivement les graines germées de son menu. Bien que l'entreprise n'ait toujours pas fait de déclaration publique sur le multi-état E. coli épidémie qui a rendu malade une dizaine de personnes, Jimmy John Liautaud, le fondateur de l'entreprise, a déclaré aux franchiseurs dans un e-mail que l'entreprise n'offrirait plus de germes d'aucune sorte à son menu.

Les responsables de la santé de l'État et du gouvernement fédéral, qui enquêtent sur l'épidémie en collaboration, pensent que la source de la E. coli 026 épidémie est des pousses de trèfle. L'entreprise est passée de la luzerne aux germes de trèfle l'année dernière après sa troisième poussée de germination, une épidémie de Salmonella en février 2011 qui a rendu malade 140 personnes dans 26 États.

Les germes sont une source courante de maladies d'origine alimentaire causant plus de 30 épidémies aux États-Unis au cours des 15 dernières années, selon le CDC. Les germes ont également été à l'origine de l'épidémie européenne de l'année dernière, qui a rendu malade plus de 4 000 personnes et tué plus de 50.

Pour l'épidémie actuelle, le nombre de cas par État est le suivant : Iowa (5), Missouri (3), Kansas (2), Arkansas (1) et Wisconsin (1), selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Les 12 victimes sont des femmes âgées de 9 à 49 ans, avec un âge médian de 25 ans. Pour ces victimes, l'apparition de la maladie va du 25 décembre 2011 au 15 janvier 2012, mais le CDC indique que les maladies survenues après le 27 janvier 2012 pourraient ne pas encore être signalées.


Après quatre épidémies, Jimmy John retire définitivement les germes du menu

Après quatre « poussées » en quatre ans, Jimmy John’s supprime définitivement les graines germées de son menu. Bien que l'entreprise n'ait toujours pas fait de déclaration publique sur le multi-état E. coli épidémie qui a rendu malade une dizaine de personnes, Jimmy John Liautaud, le fondateur de l'entreprise, a déclaré aux franchiseurs dans un e-mail que l'entreprise n'offrirait plus de germes d'aucune sorte à son menu.

Les responsables de la santé de l'État et du gouvernement fédéral, qui enquêtent sur l'épidémie en collaboration, pensent que la source de la E. coli 026 épidémie est des pousses de trèfle. L'entreprise est passée de la luzerne aux germes de trèfle l'année dernière après sa troisième poussée de germination, une épidémie de Salmonella en février 2011 qui a rendu malade 140 personnes dans 26 États.

Les germes sont une source courante de maladies d'origine alimentaire causant plus de 30 épidémies aux États-Unis au cours des 15 dernières années, selon le CDC. Les germes ont également été à l'origine de l'épidémie européenne de l'année dernière, qui a rendu malade plus de 4 000 personnes et tué plus de 50.

Pour l'épidémie actuelle, le nombre de cas par État est le suivant : Iowa (5), Missouri (3), Kansas (2), Arkansas (1) et Wisconsin (1), selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Les 12 victimes sont des femmes âgées de 9 à 49 ans, avec un âge médian de 25 ans. Pour ces victimes, l'apparition de la maladie va du 25 décembre 2011 au 15 janvier 2012, mais le CDC indique que les maladies survenues après le 27 janvier 2012 pourraient ne pas encore être signalées.


Après quatre épidémies, Jimmy John retire définitivement les germes du menu

Après quatre « poussées » en quatre ans, Jimmy John’s supprime définitivement les graines germées de son menu. Bien que l'entreprise n'ait toujours pas fait de déclaration publique sur le multi-état E. coli épidémie qui a rendu malade une dizaine de personnes, Jimmy John Liautaud, le fondateur de l'entreprise, a déclaré aux franchiseurs dans un e-mail que l'entreprise n'offrirait plus de germes d'aucune sorte à son menu.

Les responsables de la santé de l'État et du gouvernement fédéral, qui enquêtent sur l'épidémie en collaboration, pensent que la source de la E. coli 026 épidémie est des pousses de trèfle. L'entreprise est passée de la luzerne aux germes de trèfle l'année dernière après sa troisième poussée de germination, une épidémie de Salmonella en février 2011 qui a rendu malade 140 personnes dans 26 États.

Les germes sont une source courante de maladies d'origine alimentaire causant plus de 30 épidémies aux États-Unis au cours des 15 dernières années, selon le CDC. Les germes ont également été à l'origine de l'épidémie européenne de l'année dernière, qui a rendu malade plus de 4 000 personnes et tué plus de 50.

Pour l'épidémie actuelle, le nombre de cas par État est le suivant : Iowa (5), Missouri (3), Kansas (2), Arkansas (1) et Wisconsin (1), selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Les 12 victimes sont des femmes âgées de 9 à 49 ans, avec un âge médian de 25 ans. Pour ces victimes, l'apparition de la maladie va du 25 décembre 2011 au 15 janvier 2012, mais le CDC indique que les maladies survenues après le 27 janvier 2012 pourraient ne pas encore être signalées.


Après quatre épidémies, Jimmy John retire définitivement les germes du menu

Après quatre « poussées » en quatre ans, Jimmy John’s supprime définitivement les graines germées de son menu. Bien que l'entreprise n'ait toujours pas fait de déclaration publique sur le multi-état E. coli épidémie qui a rendu malade une dizaine de personnes, Jimmy John Liautaud, le fondateur de l'entreprise, a déclaré aux franchiseurs dans un e-mail que l'entreprise n'offrirait plus de germes d'aucune sorte à son menu.

Les responsables de la santé de l'État et du gouvernement fédéral, qui enquêtent sur l'épidémie en collaboration, pensent que la source de la E. coli 026 épidémie est des pousses de trèfle. L'entreprise est passée de la luzerne aux germes de trèfle l'année dernière après sa troisième poussée de germination, une épidémie de Salmonella en février 2011 qui a rendu malade 140 personnes dans 26 États.

Les germes sont une source courante de maladies d'origine alimentaire causant plus de 30 épidémies aux États-Unis au cours des 15 dernières années, selon le CDC. Les germes ont également été à l'origine de l'épidémie européenne de l'année dernière, qui a rendu malade plus de 4 000 personnes et tué plus de 50.

Pour l'épidémie actuelle, le nombre de cas par État est le suivant : Iowa (5), Missouri (3), Kansas (2), Arkansas (1) et Wisconsin (1), selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Les 12 victimes sont des femmes âgées de 9 à 49 ans, avec un âge médian de 25 ans. Pour ces victimes, l'apparition de la maladie va du 25 décembre 2011 au 15 janvier 2012, mais le CDC indique que les maladies survenues après le 27 janvier 2012 pourraient ne pas encore être signalées.


Après quatre épidémies, Jimmy John retire définitivement les germes du menu

Après quatre « poussées » en quatre ans, Jimmy John’s supprime définitivement les graines germées de son menu. Bien que l'entreprise n'ait toujours pas fait de déclaration publique sur le multi-état E. coli épidémie qui a rendu malade une dizaine de personnes, Jimmy John Liautaud, le fondateur de l'entreprise, a déclaré aux franchiseurs dans un e-mail que l'entreprise n'offrirait plus de germes d'aucune sorte à son menu.

Les responsables de la santé de l'État et du gouvernement fédéral, qui enquêtent sur l'épidémie en collaboration, pensent que la source de la E. coli 026 épidémie est des pousses de trèfle. L'entreprise est passée de la luzerne aux germes de trèfle l'année dernière après sa troisième poussée de germination, une épidémie de Salmonella en février 2011 qui a rendu malade 140 personnes dans 26 États.

Les germes sont une source courante de maladies d'origine alimentaire causant plus de 30 épidémies aux États-Unis au cours des 15 dernières années, selon le CDC. Les germes ont également été à l'origine de l'épidémie européenne de l'année dernière, qui a rendu malade plus de 4 000 personnes et tué plus de 50.

Pour l'épidémie actuelle, le nombre de cas par État est le suivant : Iowa (5), Missouri (3), Kansas (2), Arkansas (1) et Wisconsin (1), selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Les 12 victimes sont des femmes âgées de 9 à 49 ans, avec un âge médian de 25 ans. Pour ces victimes, l'apparition de la maladie va du 25 décembre 2011 au 15 janvier 2012, mais le CDC indique que les maladies survenues après le 27 janvier 2012 pourraient ne pas encore être signalées.


Après quatre épidémies, Jimmy John retire définitivement les germes du menu

Après quatre « poussées » en quatre ans, Jimmy John’s supprime définitivement les graines germées de son menu. Bien que l'entreprise n'ait toujours pas fait de déclaration publique sur le multi-état E. coli épidémie qui a rendu malade une dizaine de personnes, Jimmy John Liautaud, le fondateur de l'entreprise, a déclaré aux franchiseurs dans un e-mail que l'entreprise n'offrirait plus de germes d'aucune sorte à son menu.

Les responsables de la santé de l'État et du gouvernement fédéral, qui enquêtent sur l'épidémie en collaboration, pensent que la source de la E. coli 026 épidémie est des pousses de trèfle. L'entreprise est passée de la luzerne aux germes de trèfle l'année dernière après sa troisième poussée de germination, une épidémie de Salmonella en février 2011 qui a rendu malade 140 personnes dans 26 États.

Les germes sont une source courante de maladies d'origine alimentaire causant plus de 30 épidémies aux États-Unis au cours des 15 dernières années, selon le CDC. Les germes ont également été à l'origine de l'épidémie européenne de l'année dernière, qui a rendu malade plus de 4 000 personnes et tué plus de 50.

Pour l'épidémie actuelle, le nombre de cas par État est le suivant : Iowa (5), Missouri (3), Kansas (2), Arkansas (1) et Wisconsin (1), selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Les 12 victimes sont des femmes âgées de 9 à 49 ans, avec un âge médian de 25 ans. Pour ces victimes, l'apparition de la maladie va du 25 décembre 2011 au 15 janvier 2012, mais le CDC indique que les maladies survenues après le 27 janvier 2012 pourraient ne pas encore être signalées.


Après quatre épidémies, Jimmy John retire définitivement les germes du menu

Après quatre « poussées » en quatre ans, Jimmy John’s supprime définitivement les graines germées de son menu. Bien que l'entreprise n'ait toujours pas fait de déclaration publique sur le multi-état E. coli épidémie qui a rendu malade une dizaine de personnes, Jimmy John Liautaud, le fondateur de l'entreprise, a déclaré aux franchiseurs dans un e-mail que l'entreprise n'offrirait plus de germes d'aucune sorte à son menu.

Les responsables de la santé de l'État et du gouvernement fédéral, qui enquêtent sur l'épidémie en collaboration, pensent que la source de la E. coli 026 épidémie est des pousses de trèfle. L'entreprise est passée de la luzerne aux germes de trèfle l'année dernière après sa troisième poussée de germination, une épidémie de Salmonella en février 2011 qui a rendu malade 140 personnes dans 26 États.

Les germes sont une source courante de maladies d'origine alimentaire causant plus de 30 épidémies aux États-Unis au cours des 15 dernières années, selon le CDC. Les germes ont également été à l'origine de l'épidémie européenne de l'année dernière, qui a rendu malade plus de 4 000 personnes et tué plus de 50.

Pour l'épidémie actuelle, le nombre de cas par État est le suivant : Iowa (5), Missouri (3), Kansas (2), Arkansas (1) et Wisconsin (1), selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Les 12 victimes sont des femmes âgées de 9 à 49 ans, avec un âge médian de 25 ans. Pour ces victimes, l'apparition de la maladie va du 25 décembre 2011 au 15 janvier 2012, mais le CDC indique que les maladies survenues après le 27 janvier 2012 pourraient ne pas encore être signalées.


Après quatre épidémies, Jimmy John retire définitivement les germes du menu

Après quatre « poussées » en quatre ans, Jimmy John’s supprime définitivement les graines germées de son menu. Bien que l'entreprise n'ait toujours pas fait de déclaration publique sur le multi-état E. coli épidémie qui a rendu malade une dizaine de personnes, Jimmy John Liautaud, le fondateur de l'entreprise, a déclaré aux franchiseurs dans un e-mail que l'entreprise n'offrirait plus de germes d'aucune sorte à son menu.

Les responsables de la santé de l'État et du gouvernement fédéral, qui enquêtent sur l'épidémie en collaboration, pensent que la source de la E. coli 026 épidémie est des pousses de trèfle. L'entreprise est passée de la luzerne aux germes de trèfle l'année dernière après sa troisième poussée de germination, une épidémie de Salmonella en février 2011 qui a rendu malade 140 personnes dans 26 États.

Les germes sont une source courante de maladies d'origine alimentaire causant plus de 30 épidémies aux États-Unis au cours des 15 dernières années, selon le CDC. Les germes ont également été à l'origine de l'épidémie européenne de l'année dernière, qui a rendu malade plus de 4 000 personnes et tué plus de 50.

Pour l'épidémie actuelle, le nombre de cas par État est le suivant : Iowa (5), Missouri (3), Kansas (2), Arkansas (1) et Wisconsin (1), selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Les 12 victimes sont des femmes âgées de 9 à 49 ans, avec un âge médian de 25 ans. Pour ces victimes, l'apparition de la maladie va du 25 décembre 2011 au 15 janvier 2012, mais le CDC indique que les maladies survenues après le 27 janvier 2012 pourraient ne pas encore être signalées.


Après quatre épidémies, Jimmy John retire définitivement les germes du menu

Après quatre « poussées » en quatre ans, Jimmy John’s supprime définitivement les graines germées de son menu. Bien que l'entreprise n'ait toujours pas fait de déclaration publique sur le multi-état E. coli épidémie qui a rendu malade une dizaine de personnes, Jimmy John Liautaud, le fondateur de l'entreprise, a déclaré aux franchiseurs dans un e-mail que l'entreprise n'offrirait plus de germes d'aucune sorte à son menu.

Les responsables de la santé de l'État et du gouvernement fédéral, qui enquêtent sur l'épidémie en collaboration, pensent que la source de la E. coli 026 épidémie est des pousses de trèfle. L'entreprise est passée de la luzerne aux germes de trèfle l'année dernière après sa troisième poussée de germination, une épidémie de Salmonella en février 2011 qui a rendu malade 140 personnes dans 26 États.

Les germes sont une source courante de maladies d'origine alimentaire causant plus de 30 épidémies aux États-Unis au cours des 15 dernières années, selon le CDC. Les germes ont également été à l'origine de l'épidémie européenne de l'année dernière, qui a rendu malade plus de 4 000 personnes et tué plus de 50.

Pour l'épidémie actuelle, le nombre de cas par État est le suivant : Iowa (5), Missouri (3), Kansas (2), Arkansas (1) et Wisconsin (1), selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Les 12 victimes sont des femmes âgées de 9 à 49 ans, avec un âge médian de 25 ans. Pour ces victimes, l'apparition de la maladie va du 25 décembre 2011 au 15 janvier 2012, mais le CDC indique que les maladies survenues après le 27 janvier 2012 pourraient ne pas encore être signalées.


Voir la vidéo: Jimmy Johns THE GARGANTUAN. LARGEST SANDWICH ON MENU Food Review!!! (Janvier 2022).